mardi 11 juin 2013

Black Out de Brian Selznick

{Petit message pour ceux qui voulaient poser leurs questions à Cornelia Funke: posez les très vite! Alice aimerait les envoyer avant vendredi (en particulier pour Safran ^^) ;) }

Entrez dans le silence

Ben et Rose sont deux enfants différents, vivants à une époque différente et dans un monde différent. Pourtant leurs aventures vont se rejoindre grâce à leur seul point commun. Ils sont tous les deux sourds. 

Selznick est réputé pour ce qu'on appelle dans l'équipe du blog ''le livre-film''. Car les illustrations qu'il fait nous font voir au-delà de l'histoire. Elles nous donnent des images et nous racontent des choses. Et ce qui est très intéressant avec le livre Black Out, c'est que nous baignons dans un monde avec deux enfants sourds. Et ce manque de bruit, ce silence se fait ''entendre'' avec les images. Tout à coup, vous n'entendez plus rien et pas meilleure manière de comprendre ce silence constant dans la tête des sourds. 

En plus de l'excellent spectacle que nous offre Black Out, il y a une histoire très touchante. Ou plutôt deux histoires différentes, l'une, celle de Rose, racontée en image et l'autre, celle de Ben, en textes. Ce qui est d'autant plus bien pensé car Ben est au début sourd que d'une oreille. Donc il est capable d'entendre à moitié, effet donné par les textes. Tandis que Rose est une jeune fille totalement sourde qui ne vit que par la vue. Et nous vivons sa vie que par la vue. 

L'histoire est donc très touchante. Ces deux enfants fuient leurs vies quotidiennes pour en vire une autre. Selznick a comme toujours une affection pour l'histoire des enfants, comme il a démontré avec celle d'Hugo Cabret. L'auteur a été tenté d'écrire quelque chose sur cet handicap suite à un reportage qu'il a vu dessus. C'est en effet un handicap très intéressant.

Les sourds n'entendent rien, donc même pas leur voix. C'est pour cela qu'ils doivent apprendre le langage des signes. Pour communiquer et pour comprendre. Certains peuvent cependant parler, mais d'une manière bizarre. Car quand on n'entend pas ce qu'on dit, on ne peut pas savoir quels sons on prononce et comment on le fait. Du coup ils parlent en rallongeant les voyelles  en butant sur les mots, et en ne prononçant pas toujours les bons sons. C'est un art qui s'apprend ou qui doit être de nouveau praticable pour les sourds. 

En gros, ce livre est un spectacle, une découverte, et un voyage dans le silence, le tout surmonté de fortes émotions. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue dans l’espace commentaire pour plus de partage! Alice répond volontiers aux questions, aux critiques, et à vos avis!

Merci pour votre commentaire et à bientôt! ;)