vendredi 21 mars 2014

Mon stage dans une bibliothèque

Dans le cadre de la semaine de stage proposée par mon collège (donc cycle d’orientation à Genève) qui était obligatoire pour les élèves de regroupement supérieur, j’ai pu passer trois jours dans la bibliothèque municipale de Genève de Saint-Jean. 
Et comme bibliothèque rime avec livres, j’ai voulu partager avec vous l’essentiel de ce stage de découverte. 



Premier jour (18.03.14)


Le mardi, je me suis présentée à la bibliothèque. Tout de suite, deux bibliothécaires s’occupant de la section jeunesse (car mon stage se déroulait bien en section jeune) m’ont prise en charge. Elles allaient recevoir deux classes de petits, pour une activité autour de l’histoire du Petit Chaperon Rouge. Le but était de séparer les deux classes, et de leur lire deux histoires différentes, variantes du  célèbre conte. L’une lisait une histoire un peu plus glauque dans lequel les ‘’gentils’’ meurent et le grand méchant loup s’en sort vivant. L’autre présentait l’histoire du Petit Chapeau Rond Rouge (plus drôle et loufoque). J’ai trouvé moi-même l’activité très amusante et les enfants avaient l’air de prendre du plaisir également. 
Puis quand les classes sont parties, les bibliothécaires m’ont présenté l’endroit, leur manière de ranger, leur système de prêt et de retour. Le rangement était vachement contrôlé et formé de plusieurs catégories. 
L’après-midi, la bibliothèque ouvrait au public, donc j’ai pu m’occuper du prêt (activité que je rêvais de faire quand j’étais petite, je jouais à la bibliothécaire en vidant mes étagères) et faire un peu de rangement.
Ma journée s’est bien déroulée, et la sympathie des bibliothécaires m’a touché!

Deuxième jour (19.03.14)

Cette fois-ci, je me suis rendu à la bibliothèque de la Cité (la plus grande et la principale bibliothèque de Genève) d’où les livres sont livrés dans les autres bibliothèques (beaucoup de bibliothèques en une phrase, je ne trouve pas de synonyme :S)
On m’a expliqué le ‘’chemin du livre’’: Une personne se charge de sélectionner les livres qui lui plait, puis un représentant de chaque bibliothèques consulte les livres et choisit s’il le veut pour le sien. Alors, j’ai passé toute la matinée à consulter ce qu’on appelle ‘’le chariot roman’’ (car il y plusieurs sortes de livres: documentaires, albums…). Quel plaisir de découvrir des livres en avant première! J’en ai vu plusieurs que j’espère pouvoir lire!
L’après-midi a été le même que mardi.

Dernier jour (20.03.14)

Le matin, une petite réunion entre les bibliothécaire s’est déroulée. Le sujet: les animations. Car chaque bibliothèque a un budget d’environ 2’000 francs) pour proposer des animations. Ils doivent bien choisir les animations (qui coûtent chacun environ 300 francs) pour le reste de l’année, et décider des organisation qu’eux-même ferons avec leur propres moyens (ateliers, lectures…). C’était intéressant d’entendre leurs idées.
L’après-midi, j’ai eu une initiation au recouvrement de livres. En général, tous les livres sont recouverts et équipés à la bibliothèque de la Cité (qui, je le rappelle, est vraiment le point de départ), mais quelques bibliothèques ont un employé exprès pour cette tâche. Alors l’homme employé à Saint-Jean m’y expliqué ce qu’il faisait, et j’ai recouvert un livre en moins de trois minutes (sans bulles, ni défauts, de quoi être fière). 
Puis mon dernier jour s’est terminé avec quelques derniers prêts. Une des bibliothécaires m’a finalement recommandé quelques bouquins fantastiques que je pourrais aimer. 

Conclusions 

J’ai beaucoup appris sur le métier de bibliothécaire. Au début, je me disais que c’était un métier simple et tranquille. Mais on bouge beaucoup! Puis j’ai pu me renseigner sur les études à suivre. Alors les voici (pour Genève évidemment, je ne sais pas le fonctionnement en France) : on peut faire trois d’apprentissages après le collège, en deux partie (en entreprise et en cours) ou encore on peut passer dans une école de gestion après le lycée. (J’ajoute également qu’un des cours de l’apprentissage est l’éducation physique sportive… cela m’a bien fait rire, quelqu’un sait-il l’intérêt de faire du sport pour devenir bibliothécaire?)
Les bibliothécaires ont été adorables, j’ai passé du bon moment a aider les lecteurs et à les conseiller, j’ai beaucoup bouquiné évidemment et c’était vraiment une expérience formidable. 

Et vous…

Avez-vous déjà fait un stage de ce genre?
En avez-vous fait un dans une bibliothèque?
Comment était-ce?
Le métier vous plait-il?


dimanche 16 mars 2014

Ce livre cache un très grand secret de Pseudonymous Bosch



Résumé

(je vous laisse voir :D)



L’avis d’Alice


Ouf. Ça risque d’être long. Mais je vais faire le plus court possible. Ce livre est époustouflant! Que ce soit l’idée, l’identité secrète de l’auteur, le personnages, le secret, l’histoire… tout est un vrai mystère. Ça réveille tout simplement une palpitation chez le lecteur, et c’est formidable. Si j’ai mis l’image du résumé, et pas le texte, c’est pour vous faire entrer dans l’univers remplis de curiosités de notre Pseudonymous Bosch, et également pour vous aire ressentir la même chose que moi en prenant ce bouquin dans mes mains. Je me suis dis ‘’Waouh. Je veux le lire. Je veux savoir le secret.’’ Car malgré les conseils que l’auteur nous donne au début qui se résume en ‘’NE LISEZ PAS CE LIVRE’’ on ne résiste évidemment pas. En gros, si je devais vraiment jouer sur ce mystère pour soutenir Bosch, je m’arrêterais d’écrire pour vous laisser en suspend. Ce que je vais faire après avoir dit cela:
Il faut prendre ce livre, le feuilleter, lire les premières lignes et vous rendre compte qu’on en sait rien de l’auteur pour avoir envie de le découvrir.
Alors je vous laisse. Je pense que cela suffit également pour vous faire poser des questions. Je connais un secret, le grand secret, dont vous n’avez pas la moindre idée de l’immensité…



L’auteur

Pseudonymous Bosch est un auteur. Voilà tout ce que je sais sur lui. J’ai aussi eu l’occasion d’aller visiter son site (je vous conseille de le visiter après lecture pour vraiment garder le mystère) The Name of This Website is Secret  . 
Et de trouver une image, que je préfère ne pas partager. Je sais qu’il est plein d’humour (rien que son pseudo me fait rire, mais aussi sa manière de faire la narration et d’être très très proche du lecteur… un moment de partage qui nous fait sentir bien dans l’histoire), qu’il dit que chacune de ses apparences publiques sont faites par un imposteur. Il révolutionne le monde de la littérature, en jouant sur son anonymat et c’est fait avec beaucoup d’humour et de bonne humeur. Bref. Je l’adore. 














vendredi 7 mars 2014

Tag du blogeur convivial



Les règles de ce tag:

1) Lorsque tu apprendras que tu as été désigné, te réjouir tu devras. Danser la guigue et arborer le logo de ce tag sur ton blog tu feras.
2) Pour remercier celui qui t'a tagué, un petit texte tu rédigeras.
3) Puis les 10 internautes les plus bavards sur ton blog tu nommeras.
4) Les prévenir sur leur blog de ton méfait tu feras.
5) Faire ce tag une seule fois tu pourras.


1) En Alice professionnelle, je sais évidemment comment danser la guigue :)

2) Ah Vanessa! Elle tient le blog Alohomora dont je suis tombée amoureuse! Son univers me fascine, je partage sa passion pour Tim Burton! Elle est adorable et une lectrice remarquable! Je la remercie pour ce tag, c’est un vrai plaisir de faire partie de ‘’l’événement’’ ! 

3) Alors, les plus bavards les voici: Coffee & Books, Cap Lecture, Livresquement  et De la Plume à La Lune !

Et je m’en vais les prévenir! 

A comme Association: La pâle lumière des ténèbres d’Erik L’Homme

Résumé

PRENOM: Jasper
AGE: 15 ans
DESCRIPTION: grand, maigre, peau blafarde et yeux charbon
PROFESSION: agent stagiaire à l’Association et lycéen (à ses heures perdues)
SIGNES PARTICULIERS: pratique la magie et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval
AIME: les mauvais jeux de mots, Donjons et Dragons, l’Agent stagiaire Ombe
MISSION: démanteler un trafic de drogue chez les vampires

L'avis d'Alice

Eh oui, encore un livre du genre fantastique et aventure présenté sur le blog !

Celui-ci m'a beaucoup plu, surtout l'idée de l'Association qu'on retrouve partout. Explications : Premièrement, le livre en soi qui est né suite à l’association des deux auteurs Eric L'Homme et Pierre Bottero, puis avec celle de deux maisons d'édition Gallimard et Rageot. Puis l’Association avec un grand A, qui est tout simplement un sorte de groupe secret avec des agents qui enquêtent. Donc j’ai trouvé que c’était une excellente façon d’écrire un livre! 
En plus de ce beau début, l’histoire était superbe! Le personnage principal, Jasper, est très attachant, plein d’humour (les mauvais jeux de mots sont ceux qu’il préfère) et qui crée une narration très agréable et amusante! C’est sa normalité, son courage (peu, mais quand même) et sa manière de voir les choses que j’ai trouvé intéressants!
Avec cette narration, l’aventure est plus que palpitante! Mêlant le fantastique et le banal, la vie de Jasper est à découvrir! Le principe du jeune agent en mission m’a fait pensé à la série de livres Alex Rider. Mais ce premier tome de A comme Association prouve bien que c’est un livre différent des autres, car l’auteur pousse plus loin dans le fantastique, avec des vampires (bien cruels comme je les aime) et d’autres créatures. En plus de cela, en lisant un extrait du deuxième tome, j’ai découvert que la narration changeait de tome en tome. En effet, le deuxième tome est écrit par Pierre Bottero et la narration est dans les mains d’Omble, l’Agent dont Jasper raffole!
Une très belle découvert, et c’est avec beaucoup de plaisir que je vais continuer cette série et que je vous incite à faire de même!

Mon vote: 9.6/10


Les auteurs

Comme je vous l’ai dit précédemment, c’est Erik L’Homme qui a écrit ce livre, mais l’idée de l’Association vient de lui et de Pierre Bottero (d’ailleurs la rencontre est racontée dans les premières pages du livre). Comme je ne vais pas présenter le deuxième tome sur le blog, vous trouverez ici les biographies des deux auteurs!

Erik L’Homme est un écrivain français né en 1967 à Grenoble. Il a écrit de nombreux oeuvres, dont quatre séries. C’est un passionné de nature, ce qui l’a poussé à faire beaucoup de voyages. 




Pierre Bottero est également un écrivain français, né en 1964 et malheureusement mort en 2009. Il est vraiment très apprécié grâce à ses nombreux livres (la trilogie de la Quête d’Ewilan, Amies à vie, L’Autre…). Il a donc laissé derrière lui des classiques et de très belles histoires!





L’extrait

«  Dans les films d’action que je regarde sur écran géant, le poursuivant gagne toujours du terrain sur le fuyard. Curieusement, ce n’est pas du tout le cas. Il faut dire qu’un vampire, même catarrheux au dernier degré (je n’ai pas dit Cathare, ce genre de Créature n’est pas parfaite), pourrait remontrer un champion olympique. Ce que je ne suis pas du tout. Le sport n’a jamais été mon fort (désolé Nelson). »


Qu’en pensez-vous? L’avez-vous déjà lu? Comptez-vous le lire? Connaissiez vous ces auteurs, leur association?