mardi 30 juin 2015

Skeleton Creek de Patrick Carman


Il se passe des choses étranges à Skeleton Creek. Des choses terrifiantes.



Avec Sarah, ma meilleure amie, j’ai tenté de percer un sinistre secret. J’ai failli en mourir. À présent, je suis coincé chez moi, une jambe dans le plâtre. Je ne peux plus faire confiance à personne. C’est à peine si j’ose croire à ce que j’ai vu et entendu.

Depuis que nos parents nous ont interdit de communiquer, Sarah et moi, je suis désespérément seul. Je m’efforce de mettre cette effrayante histoire par écrit pendant que Sarah, armée de sa caméra, poursuit notre enquête. À chacune de ses découvertes, elle m’envoie un mot de passe qui me permet de visionner la vidéo en cachette.

Ainsi, ensemble, nous continuons à traquer le mystère, prêts à tout pour exhumer la vérité. Mais, nous le savons, rien n’est plus dangereux que de vouloir déterrer les fantômes du passé. Surtout dans une ville comme Skeleton Creek.


Mon Avis

La littérature évolue, parfois pour le meilleur et parfois pour le pire. Mais je suis optimiste. Après l'incroyable expérience que j'ai vécu avec Black Out de Brian Selznick où les images et les textes se mélangeaient d'une manière originale et créative, qui nous donnait l'impression d'être au cinéma. Skeleton Creek n'a rien de cela, mais c'est un des rares livres qui offrent une double expérience. Quand la littérature s'associe à la technologie, si c'est bien fait, ça donne de très bons résultats. Utiliser ce qu'on a pour qu'un lecteur vive une toute autre expérience. Skeleton Creek est un roman, qu'on peut lire, mais qu'on peut regarder. Je m'explique: ce livre est sur une enquête en soi, une enquête à Skeleton Creek où deux adolescents décident de résoudre les mystères qui entourent l'endroit. Mais ils ne peuvent pas communiquer. Seulement par vidéos. Sarah filme ce qu'elle voit et découvre et le poste sur son site, Ryan peut alors les regarder avec des mots de passe. Bonne nouvelle: le site de Sarah existe réellement et, grâce aux mots de passe que vous trouvez dans le livre, vous pouvez regarder les vidéos qu'elle poste. Son site n'est que pénétrable si vous connaissez les mots de passe (que je ne vous donnerai pas bien sûr, même si j'ai hésité à vous donner le premier pour que vous ayez une idée de ce que c'est). Quand il s'agit d'un livre qui tourne autour d'un mystère, je ne sais jamais quoi dire. Je ne peux pas vous raconter l'histoire, et même dire mon avis me semble trop. Mais laissez-moi dire ce que je pense de l'écriture dans ce cas là. Patrick Carman est un auteur que j'ai découvert grâce à ce livre. Ses idées sont incroyables, excellentes! J'adore son style. Skeleton Creek est en fait le journal de Ryan. On ressent sa peur, ses doutes, il les exprime d'une manière très simple mais il n'y pas de mal à ça. Ça marche. On rentre dans le mystère, le secret de Ryan et Sarah devient aussi le notre. C'est très bien fait, mais avec un petit hic. Même si je trouve l'idée superbe, j'ai été personnellement très facilement distraite par les mots de passe et les vidéos, en perdant l'envie de lire. Je ne sais pas pourquoi, ce n'est même pas quelque chose que je voudrais que l'auteur change mais l'association, bien qu'agréable, prend peut-être trop de place. Sinon, je vous conseille ce livre, et les autres tomes qui le suivent. Le mystère est tentant. 

L'auteur

Patrick Carman est un auteur américain de 49 ans, ayant grandi à Salem. Avant l'écriture, il a travaillé dans le domaine de la publicité et des jeux vidéos. C'est cet intérêt pour la technologie qui lui a donné l'idée pour Skeleton Creek. En plus de cette série, Carman a également publié de nombreuses autres séries comme Dark Eden ou Elyon. 











dimanche 21 juin 2015

Devenir écrivain #1


Hello!

Suite au grand intérêt qu'a suscité mon article 20 conseils sur l'écriture, je me suis rendue compte qu'une grande partie de mes lecteurs étaient aussi des écrivains à en devenir. 
J'écris énormément et depuis maintenant plus de cinq ans. Avec l'expérience que j'ai acquise pendant toutes ces années, après mes erreurs et mes réussites, j'ai pensé qu'en plus de faire des chroniques simples sur les livres que je lis, ce blog pourrait aussi être un ''mode d'emploi'' pour ceux d'entre vous qui aiment écrire et qui voudront avancer dans ce domaine.

A un jeune âge, quand on commence à écrire, on avance un peu dans le vide. On ne sait pas ce qu'on va faire, on découvre seulement son talent, mais on ne sait pas comment l'utiliser. Souvent, on n'a pas le réflexe d'aller chercher de l'aide, ne pensant pas qu'on peut en avoir besoin, mais surtout parce qu'on ne réalise pas l'amplitude de nos capacités. 

Alors, pour les débutants et pour les plus avancés, j'ai décidé de faire une série d'articles sur ce sujet, pour vous aider à faire vos premier pas dans l'art de l'écriture et avancer, s'améliorer et aller toujours plus loin. 

Petit rappel quand même: je ne suis pas une écrivaine ''professionnelle', j'écris des romans mais aucun de sont encore publiés, je ne peux que me baser sur mon expérience de quelques années seulement.




La première étape, si l'on peut appeler ça une ''étape'', serait de découvrir son talent. 
On ne peut pas devenir écrivain sans aimer la lecture. De ce fait, avant de penser à l'écriture d'un livre, une personne lit. Beaucoup. Au début pour découvrir, puis pour le plaisir et cela devient une passion. Pour certains, cela ouvre d'autres portes. Je pense que l'école a une grande place dans tout cela. Si la lecture me plaisait, l'analyse de texte m'a fait voir la littérature d'une manière différente. Ce n'était plus à propos des histoires, des personnages, des ''qui, quoi, où, quand, comment, pourquoi'' mais des mots, des phrases, des figures de style, des prolepses, analepses... Ces procédés que je n'aurais jamais pensé analyser si l'école ne m'avait pas introduit à cela. A partir de cet instant, on réalise qu'au-delà des histoires, les écrivains ne font pas qu'écrire et raconter, mais qu'il s'agit de bien plus. Et quand on admire un travail, on s'y intéresse. Mon intérêt pour l'écriture a commencé quand je devais avoir 7 ans, à l'époque où nos professeurs nous faisaient écrire des petites histoires. J'ai tout de suite remarqué que j'écrivais toujours plus que les autres et d'une manière différente. Si on devait écrire une page, je faisais le double, et ça devenait pire (pour mes profs qui devaient tout corriger) quand on devait écrire plus. J'ai aussi remarqué que mon orthographe et ma grammaire étaient meilleurs, que j'étais à l'aise avec les mots et les expressions.
Et quand je suis arrivée à l'âge qui me permettais de passer des Chair de Poule aux ''Peur bleue'' (du même auteur mais des histoires plus longues et plus adaptées aux adolescents), de passer de la section enfants de ma bibliothèque à la section jeunesse, je ne me suis pas arrêtée. J'ai lu toujours plus et découvert ce qui m'intéressait. Le genre qui me plaisait, les auteurs que j'aimais, mes livres préférés... Le fantastique, Lewis Carroll, J.K. Rowling, Harry Potter, Sherlock Holmes... j'étais fascinée. Plus je lisais, plus j'écrivais. Sans le remarquer, j'écrivais toujours plus. A 10 ans, arriver à 20 pages c'est déjà incroyable. Seulement là, je réalisai que j'avais du talent. Petite, je ne savais pas. Grande, je le voyais autrement. J'avais du talent, je pouvais l'améliorer, j'aimais écrire. C'est ça, découvrir son talent. Et ce n'est que le début.



Ecrire des petites histoires est une chose. C'est même extraordinaire et je conseillerais de les garder pour les relire plus tard. Mais écrire avec votre style, votre univers, votre genre et vos capacités est une autre. C'est se donner un nom, se construire autant qu'auteur. Un auteur unique. Entre la première étape et celle-ci, des années peuvent passer. Après cinq ans, je suis toujours dans cette construction, car on change et on apprend toujours plus. Pendant toute cette période vous lisez toujours plus en vous concentrant sur l'écriture et plus seulement sur l'histoire, vous essayez d'écrire de manières différentes pour trouver celle qui vous plait. Vous vous faites un style. C'est très long. Maitriser les mots d'une telle manière que vous sentez que vous le faites d'une manière unique... Je ne le découvre que maintenant! Mais pour commencer, le meilleur est de ne pas se concentrer sur votre style d'écriture, mais plus sur le genre qui vous plait. 
N'hésitez pas à lire les classiques, c'est eux qui posent les bases, ce sont les origines, les sources qui sont toujours plus pures. (Parce que si vous vous mettez à apprendre ce qu'est le fantastique en lisant un de ces nombreux romans modernes sur une jeune fille qui tombe amoureuse d'un vampire, vous n'allez sérieusement pas aller loin, essayez Dracula de Bram Stoker!). Lisez aussi des livres comme Ecriture de Stephen King qui racontent comment un écrivain peut s'améliorer et se construire. C'est la meilleure manière de se situer, de savoir ce qu'on va faire et comment on va le faire, pour se fixer des buts. Plus vous apprendrez, plus vos idées seront claires et l'inspiration viendra plus facilement. A partir de là, essayez d'écrire un peu plus avec la connaissance que vous aurez acquise, vous allez très vite remarquer que vous commencez à trouver votre style. Désormais, vous pouvez trouver votre ''marque de fabrique''. 
Tout ce que vous pouvez faire de mieux c'est écrire, écrire et écrire, lire, lire et lire, pour l'atteindre et être à l'aise. Improvisez, écrivez des nouvelles... Ce que je faisais, c'était de réécrire un extrait d'un livre que j'aimais à la manière dont je le ferais si c'était de moi. C'est un petit exercice qui semble simple, mais qui vous fait très bien travailler. Vous réalisez que vous êtes un auteur indépendant et unique et que vous faites les choses différemment. 

L'étape suivante est alors d'utiliser ce talent pour écrire vos propres romans, des projets toujours plus grands que vous pourrez terminer! Mais ça, c'est dans un article à venir ;)

J'espère que ça vous a plu et aidé, faites moi savoir! Et parlez moi de votre propre expérience et de la manière dont vous avez appris et comment vous vous êtes améliorez! 

A très bientôt et bonnes vacances à tous et à toutes! 

Alice